Attali : la taxation à 75% « pas praticable » (E1)

 

Par Europe1.fr

Publié le 4 mars 2012 à 20h46 Mis à jour le 4 mars 2012 à 20h55

 Jacques Attali s’est opposé dimanche à la mesure annoncée en début de semaine par François Hollande, consistant à taxer à hauteur de 75% les très hauts revenus. Invité de l’émission Le forum citoyen d’Europe 1, l’économiste, qui a pourtant annoncé son ralliement au candidat socialiste il y a quelques jours, a jugé cette mesure « pas praticable ».

« Je pense que cette proposition, qui va avoir comme conséquence, non pas seulement une taxation à 75% des gens aux revenus les plus élevés, mais aussi de monter toutes les autres taxes, n’est pas praticable. Je ne pense pas qu’elle sera pratiquée. Mais elle est révélatrice d’une situation qui, de toute façon, obligera à augmenter massivement les impôts (…) si on en arrive à des propositions comme ça, c’est parce que depuis dix ans, et pour l’essentiel la droite depuis dix ans, a baissé les impôts », a expliqué l’ancien sherpa de François Mitterrand.

Et d’ajouter : « Je préfèrerais pour ma part qu’on élimine massivement les niches fiscales plutôt que d’augmenter toutes les tranches d’impôts sur le revenu (…) j’espère que c’est une mesure qui ne sera pas suivie d’effets ».

Interrogé sur son ralliement à François Hollande, Jacques Attali a répondu qu’il pensait lui-même attendre davantage pour se prononcer. « Si je n’ai pas attendu, c’est parce que le choix qu’a fait Nicolas Sarkozy d’orienter sa campagne vers la droite, je dirais même l’extrême-droite, rendait pour moi impossible d’imaginer même de continuer à réfléchir », a déclaré l’économiste.

Leurs enfants étaient exposés à la cocaïne, les parents mis en examen

Deux enfants 2 et 4 ans ont été placés et leurs parents mis en examen après que des examens médicaux ont mis en évidence une exposition chronique des deux enfants à la cocaïne, a-t-on appris samedi de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.Deux enfants 2 et 4 ans ont été placés et leurs parents mis en examen après que des examens médicaux ont mis en évidence une exposition chronique des deux enfants à la cocaïne, a-t-on appris samedi de source judiciaire, confirmant une information d’Europe 1.

Deux enfants 2 et 4 ans ont été placés et leurs parents mis en examen après que des examens médicaux ont mis en évidence une exposition chronique des deux enfants à la cocaïne, a-t-on appris samedi de source judiciaire, confirmant une information d’Europe 1.

L’affaire a été révélée à la suite d’un signalement de l’hôpital Necker après l’admission de la petite fille pour des convulsions inexpliquées, a-t-on ajouté.

Les examens ont révélé sur les deux enfants une exposition chronique à la cocaïne, probablement due à une consommation passive mais l’enquête devra le prouver avec certitude, a-t-on ajouté.

Les parents n’ont apporté aucune explication mais le père a été mis en examen pour usage de stupéfiants et les analyses ont également révélé une consommation passive de la mère, a-t-on précisé.

Selon Europe 1, les parents, âgés d’une trentaine d’années, sont bien insérés socialement, le père de famille étant pharmacien et la mère cadre dans la grande distribution.

Les parents ont été mis en examen jeudi pour « détention de stupéfiants » (cocaïne et crack), « blessures involontaires par manquement délibéré », « soustraction par un parent à ses obligations parentales ».

Ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec notamment interdiction d’entrer en contact entre eux et avec leurs enfants qui ont été placés par un juge des enfants, précise-t-on de source judiciaire.

Paris : deux enfants drogués à la cocaïne par leurs parents

 

Publié le 02.03.2012, 09h23 | Mise à jour : 11h56

Envoyer

Un pharmacien de 34 ans et sa femme, cadre dans la grande distribution âgée d'une trentaine d'années, soupçonnés d’avoir donné régulièrement de la cocaïne à leurs enfants en bas âge, ont été mis en examen mercredi.

Un pharmacien de 34 ans et sa femme, cadre dans la grande distribution âgée d’une trentaine d’années, soupçonnés d’avoir donné régulièrement de la cocaïne à leurs enfants en bas âge, ont été mis en examen mercredi. | LP/ Mehdi Gherdane

Un pharmacien de Puteaux (Hauts-de-Seine) âgé de 34 ans et sa femme, cadre dans la grande distribution âgée d’une trentaine d’années sont soupçonnés d’avoir régulièrement donné de la cocaïne à leurs enfants en bas âge. Selon nos informations, ils ont été arrêtés à leur domicile parisien, dans le XVIIe arrondissement, le 28 février par brigade de protection des mineurs.

Mis en examen mercredi, ils ont été laissés libres, sous contrôle judiciaire a indiqué ce vendredi Europe 1.

Les médecins de l’hôpital Necker ont alerté la police car la petite fille de 2 ans souffrait de convulsions fréquentes et inexpliquées dont les deux dernières remontent au 30 janvier et 1er février. Régulièrement transportée aux urgences, la fillette a subi des analyses d’urine en mai 2011 qui ont révélé des traces de cocaïne; une découverte confirmée par d’autres l’analyse des cheveux de la fillette qui était droguée depuis plus d’un an.

Le grand frère de 4 ans qui a subi les mêmes examens a lui aussi été drogué à la cocaïne et au crack à forte dose. le garçonnet souffrirait d’asthme et de phobies. Les deux enfants ont été retirés à leurs parents le 17 février dernier.

Les parents n’ont donné aucune explication aux enquêteurs de la Brigade de protection des mineurs de la PJ de Paris mais ont avoué consommer occasionnellement de la drogue.

 

LeParisien.fr